DU POINT DE VUE DE LINE

Yoga vient du mot sanskrit, ancienne langue indienne, qui veut dire unir, joindre, lier. Sa racine est YUJ : unir-lier. On peut le rapprocher du mot en français JOUG pièce traditionnellement en bois qui unit les bœufs pour le travail aux champs afin qu’ils aillent dans la même direction, ensembles en unissant leur force pour plus d’efficacité. La pratique des postures s’appelle Hatha-Yoga, littéralement traduit par « entrainement du corps par la violence ». Hatha peut aussi être compris comme
Ha : soleil, Tha : Lune et Yoga unir : on unit nos deux forces opposées pour n’en faire qu’une. On lie le corps et l’esprit pour aller dans la même direction.
Le but du Yoga est donc d’amener le corps et l’esprit à ne faire plus qu’un, sans état émotionnel perturbateur, au niveau du corps en calmant le flot des pensées qui nous animent au quotidien. La pratique du Yoga aide au niveau physique et physiologique à remettre de l’ordre puis au niveau mental et émotionnel. Plus tard, on arrivera même à se glisser dans l’harmonie de la création et ne faire qu’un avec elle, sans devoir toujours se battre avec nos questions incessantes ou notre insatisfaction permanente. Vivre le moment présent.
Ma pratique est un Yoga traditionnel de Sri T.K. Sribhashyam, fils de Sri T. Krishnamacharya qui m’a été transmis par Lucie Pfefferlé. Elle se présente par une suite de posture, en sanskrit asana. Toutes les postures ont pour but d’amener un bienfait physique, physiologique, mental voire même un peu plus subtil. Entre chaque posture, il y a un temps de repos en shava asana, pour attendre que tout le groupe ait fini, mais aussi pour se remettre à zéro tant au niveau de l’effort physique qu’au niveau du mental (lorsque c’est possible). 
La respiration est intimement liée à l’état d’esprit (état de stress respiration plus haute, avant le sommeil respiration lente et profonde…) Ainsi chaque séance est débutée par une technique de respiration appelée pranayama. Ce mot vient du sanskrit prana : souffle vital, énergie et ayama : extension, aller vers quelque chose d’où l’on vient, pour apaiser les tourbillons de la journée. Elle est terminée aussi par un pranayama pour prolonger tous les effets de la séance et l’imprimer dans le corps, la tête et le cœur…